Laurence Pelletier

Titulaire d’un baccalauréat en traduction et en rédaction de l’UQO (2014), Laurence Pelletier est à la maîtrise en études langagières à l’UQO. Assistante de recherche pour la professeure Marie-Josée Goulet, elle a publié avec elle deux articles en 2014 : « Les compétences technologiques des rédacteurs professionnels : résultats d’un sondage pancanadien et analyse des cours offerts dans les universités ontariennes » et « Les travailleurs du texte et leurs outils de prédilection ». Ses intérêts de recherche comprennent l’analyse de discours, la sociologie du langage et l’interprétation en zone de conflit.

 

Résumé de la communication

Thèmes technologiques prédominants dans les cours universitaires de rédaction électronique en Ontario et au Québec : convergences et divergences

L’informatisation de l’environnement et des outils de travail ont transformé les processus, les contextes, les produits et l’enseignement de la rédaction.

Compte tenu de son évolution qui découle de l’utilisation généralisée de la technologie, il semble pertinent de réfléchir aux fondements conceptuels de la rédaction électronique. Ce terme englobe un large éventail de réalités reliées aux outils utilisés, aux médias de diffusion, aux formats de publication, aux types de technologies de l’information et de la communication (TIC) avec lesquels ou pour lesquels les textes sont rédigés.

Ainsi, il ne semble pas y avoir de consensus sur la définition de la rédaction électronique, ni comme objet d’étude ni comme activité professionnelle. Le but de cette étude exploratoire est donc de vérifier si (et dans quelle mesure) les cours de rédaction électronique au niveau universitaire en Ontario et au Québec présentent des points de convergence et de divergence sur le plan des thèmes technologiques abordés.

Nous tenterons de répondre aux questions suivantes : 1) Quels sont les principaux thèmes technologiques abordés dans les descripteurs de cours de rédaction électronique? 2) Dans quelle mesure les descripteurs de cours présentent-ils des lignes de continuité quant aux thèmes technologiques abordés? 3) Observe-t-on des différences entre les universités du Québec et de l’Ontario sur le plan des thèmes technologiques privilégiés?

Nous avons analysé un corpus de 124 descripteurs de cours de rédaction électronique d’universités de l’Ontario et du Québec avec une grille de décodage du contenu, qui prévoit une classification des cours selon le thème technologique prédominant (TIC, web, médias sociaux ou environnement numérique).

Alors que les catégories web et environnement numérique présentent des proportions de cours relativement équivalentes pour chaque province, les cours classés sous la catégorie TIC sont majoritairement issus d’universités québécoises (81 %). En contrepartie, les cours classés sous la catégorie médias sociaux proviennent à 71,4 % des universités de l’Ontario.

Les retombées de cette étude exploratoire sont de deux ordres. D’une part, elle contribue à la clarification de la rédaction électronique comme objet d’étude en rédactologie. D’autre part, les résultats de cette recherche pourront guider la création de cours de rédaction électronique, conformément aux thèmes technologiques qui en émergent.

 

×